Vote obligatoire : pour ou contre ?

Contexte : il y a quelques mois, un député écologiste - constatant le risque personnel que va lui faire courir un fort taux d’abstentionnisme aux prochaines législatives - prévoit de déposer une proposition de loi destinée à rendre le vote obligatoire, avec amende à la clef de 35 euros pour les ignobles malfaiteurs qui se soustrairaient à cette obligation.
Note préliminaire : depuis que j’ai le droit de vote, je n’ai JAMAIS zappé un scrutin, et Dieu sait si je suis vieux ! J’ignore si le député sus cité peut en dire autant.

Arguments « pour » glanés ça et là (TV, radio) :
Ça marche en Belgique (mais on n'y vote pas le dimanche - NDLR)
Ça montre qu’EELV est une force de proposition… (Le drame est que je n’invente rien !)

Arguments « contre » glanés ça et là (TV, radio, derechef) :
Constitutionnels :
la liberté, c’est aussi le droit de ne pas voter.
Financiers :
les mairies auront à traquer les abstentionnistes, via les listes électorales car c’est la seule référence possible.
Témoignage du maire d’une commune de Normandie qui, comme beaucoup d'autres communes de France subit une abstention de plus de 40% :
« Il faudra payer des gens pour faire ça. Il faudra faire des courriers et parfois diligenter des huissiers pour récupérer l'argent. Nous avons 5000 abstentions dans la commune et il faudra donc un employé de plus. Le coût total sera répercuté sur les administrés. Il n’est même pas dit que ce seront les communes qui récupèreront les amendes. A mon avis, ce sera le fisc ».
Le comique d’EELV à qui la remarque a été répercutée a proposé en bafouillant, une alternative à l’amende : diminuer les tarifs des cantines scolaires ou le prix des transports en commun pour les votants …C’est à dire qu’à nouveau les administrés, notamment ceux qui ne sont pas consommateurs de ces services devront payer pour compenser le manque à gagner.
Civiques :
Il est constaté que les jeunes renâclent à s’inscrire sur les listes électorales. C’est sûr qu’en leur faisant miroiter une amende en cas de manquement à leur devoir ça va les motiver encore plus pour le faire !

Mon avis perso :
Les politiques devraient en urgence absolue s’interroger sur les raisons de l’abstentionnisme au lieu de voter des lois renforçant leurs privilèges vus comme exorbitants par le pauvre gars qui va bosser pour un smic congelé ou la petite vieille à qui la pension de retraite ne permet pas de vivre dignement et encore moins d’aider ses enfants au chômage.

A quoi assiste-t-on depuis des années ?
Le seul programme des partis autoproclamés « républicains » est de battre le FN. Je n’ai rien contre, mais ce n’est pas un programme, ça ! Ce que les gens veulent savoir, c’est si les promesses qui leurs sont faites seront tenues. Et comme ce n’est pas vraiment fréquent (là je minimise), ils vont à la chasse ou à la pêche les jours de votation.
Y’en a même qui regardent la télé, c'est vous dire...
Cerise sur le gâteau, les images d’une Assemblée Nationale et d’un Sénat vides à pleurer ont un effet dévastateur.
Mesdames et messieurs les Donneurs de Leçons, commencez par donner l’exemple !
Mesdames et messieurs les élus, le respect ne se décrète pas, il se mérite.

Que le guignol qui serre les fesses sur son siège largement éjectable s’occupe d’écologie (et on en a besoin, qu'on soit de gauche ou de droite) et pas de politique.
Il aura alors une petite chance de ne pas nous faire trop rigoler (enfin, s’il traite les sujets d’écologie avec plus de sérieux et de réflexion que ce qu’il vient de nous offrir).
Encore mieux : s’il proposait une loi diminuant de moitié son indemnité ? Ou celle de la durée de la compensation financière qu’il percevra en cas de non réélection ?
Dans un système où il ne se passe pas une semaine sans qu’un de nos élus ou apparentés ne se trouve lesté d’une casserole judiciaire, on se dirait "qu’en v’là un qu’est moins pourri que les autres, et peut-être même qu’il n’est pas pourri du tout.
Peut-être même qu’il n’est pas le seul à n'être pas pourri ?"
Alors, les gens iraient peut-être voter.
On peut toujours rêver…

Moi, j'irai voter comme je l'ai toujours fait et vous, vous ferez ce que vous voulez, sans en avoir à rendre compte à quiconque.